Chorus Aviation annonce des résultats solides pour la clôture de l'exercice 2017 et le quatrième trimestre - Feb 15, 2018

Site Header

Site Body

Main Content

Nouvelles

Chorus Aviation annonce des résultats solides pour la clôture de l'exercice 2017 et le quatrième trimestre

15 février, 2018

Chorus Aviation Capital poursuit sa croissance accélérée
Offrir l'aviation régionale au monde entier

Renseignements clés pour l'exercice 2017 :

  • Résultat net pour l'exercice 2017 de 166,3 millions de dollars, soit 1,35 $ par action de base, comprenant un gain de change non réalisé de 60,9 millions de dollars.
  • BAIIA ajusté1) pour l'exercice 2017 de 285,6 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté1) pour l'exercice 2017 de 114,5 millions de dollars, soit 0,93 $ par action de base.

Renseignements clés pour le quatrième trimestre de 2017 :

  • Résultat net pour le quatrième trimestre de 19,7 millions de dollars, comprenant une perte de change non réalisée de 2,4 millions de dollars.
  • BAIIA ajusté pour le quatrième trimestre de 82,6 millions de dollars.
  • Résultat net ajusté pour le quatrième trimestre de 23,4 millions de dollars, soit 0,19 $ par action de base.
  • Chorus est ajoutée à l'indice composé S&P/TSX.
  • Le parc d'appareils loués se diversifie et passe à 64 appareils régionaux.
  • Le quatrième programme d'entretien prolongé visant un appareil Dash 8-300 est terminé.

HALIFAX, le 15 févr. 2018 /CNW/ - Chorus Aviation Inc. (« Chorus ») (TSX: CHR) a annoncé aujourd'hui des résultats financiers solides pour l'exercice et le quatrième trimestre clos le 31 décembre 2017.

« Je suis très heureux du progrès important que nous avons réalisé en 2017 pour concrétiser notre vision d'offrir l'aviation régionale au monde entier, a déclaré Joe Randell, président et chef de la direction de Chorus. Le succès du lancement de Chorus Aviation Capital et sa transformation rapide en entreprise mondiale ont propulsé la valeur du portefeuille d'appareils loués de Chorus, le portant à plus d'un milliard de dollars et ont démontré la solidité de notre stratégie de croissance et de diversification. Nous avons déployé de façon méthodique et mûrement réfléchie le produit brut de 200 millions de dollars tiré de notre financement de titres d'emprunt convertibles avec Fairfax Financial. À l'intérieur d'un délai relativement court, nous avons conclu des contrats de location avec huit transporteurs régionaux bien établis dans huit pays situés sur six continents. Notre essor est vigoureux. »

« Ce qui nous distingue de la concurrence, c'est notre expertise en matière d'ingénierie, de maintenance, de réparation et de révision d'appareils jumelée à notre expérience dans tous les autres secteurs d'activité régionale. Nous démontrons que nous sommes capables de mettre à profit et d'exploiter le cycle de vie entier d'un appareil à partir de son obtention, qu'il s'agisse d'y apporter des modifications, notamment d'ingénierie, pour répondre aux besoins de la clientèle, y compris les programmes visant à prolonger la vie d'un appareil, de le convertir et de le commercialiser aux fins des contrats de vols ou encore de le désassembler pour l'approvisionnement en pièces. »

« Du point de vue financier, nos vols à contrat et nos activités de maintenance, de réparation et de révision ont donné des résultats à la hauteur de nos attentes et ont contribué à une hausse de tous les paramètres financiers clés, y compris la croissance du BAIIA ajusté et la croissance du résultat net ajusté de 15 % et de 12 %, respectivement, d'un exercice à l'autre. Je suis reconnaissant envers nos employés d'avoir travaillé si fort et d'avoir reconnu la force de notre vision. »

« Nous avons terminé 2017 sur une note très positive lorsque nous avons réintégré l'indice composé S&P/TSX, un appui solide à notre stratégie visant à transformer notre organisation en leader mondial de la fourniture de services d'aviation régionale. L'objectif de 2018 sera relativement identique à celui de 2017, soit exercer nos activités de base dans Jazz et Voyageur et mettre à profit nos relations et notre expertise dans le secteur pendant que nous continuons de développer Chorus Aviation Capital, a conclu M. Randell. »

Réussites stratégiques de 2017

Le groupe de sociétés Chorus a lancé plusieurs initiatives stratégiques pour soutenir ses objectifs internes de croissance et de diversification des activités et améliorer sa compétitivité au chapitre des coûts. Voici les faits saillants de 2017 :

Location d'avions régionaux

  • À la fin de 2017, Chorus Aviation Capital a conclu l'acquisition de 21 appareils qu'elle a loués à des transporteurs régionaux de marque établis dans huit pays sur six continents. La moyenne d'âge de ces appareils est inférieure à trois ans et la moyenne de leur durée de location est supérieure à sept ans. Le parc d'appareils loués de Chorus, qui comprend les 43 appareils loués aux termes du contrat d'achat de capacité (le « CAC ») conclu avec Air Canada, compte 64 appareils évalués à plus d'un milliard de dollars.

À ce jour, Chorus Aviation Capital a acquis :

      • quatre appareils CRJ1000 loués à Air Nostrum;
      • trois appareils ATR 72‑600 loués à Flybe;
      • trois appareils ATR 72‑600 loués à Virgin Australia;
      • trois appareils Q400 de Bombardier loués à Falcon Aviation Services;
      • un appareil 190 d'Embraer loué à KLM Cityhopper;
      • trois appareils 190 d'Embraer loués à Aeromexico Connect;
      • deux appareils 195 d'Embraer loués à Azul Brazilian Airlines;
      • deux appareils Q400 loués à Ethiopian Airlines.
  • Les produits tirés de la location d'appareils aux termes du CAC ont augmenté de 16,9 millions de dollars, soit 17,1 %, avec l'ajout de cinq nouveaux appareils CRJ900, de cinq appareils Q400 et de quatre appareils Dash 8-300 (une fois le programme d'entretien prolongé terminé).

Vols à contrat

  • Plus de 230 000 vols Air Canada Express ont été exploités, assurant le transport d'un peu moins de 11 millions de passagers pour le compte d'Air Canada.
  • De nouveaux vols à contrat ont débuté en Suède, au Danemark et à Aruba.
  • Une partie importante de la main d'œuvre est passée à de nouvelles échelles salariales concurrentielles dans le secteur; actuellement, les conditions de travail de 52 % des pilotes de Jazz sont régies par une nouvelle convention collective.
  • Dix appareils efficients (cinq CRJ900 et cinq Q400) ont été ajoutés et six appareils moins efficients (trois CRJ200 et trois Dash 8-100) ont été retirés. Les sièges‑milles offerts ont augmenté d'environ 3 % par rapport à 2016.

Maintenance, réparation et révision

  • Le premier programme d'entretien prolongé (« PEP ») au monde sur un appareil Dash 8‑300 a été exécuté. Le PEP prolonge la vie d'un appareil d'environ 15 ans. Quatre PEP ont été exécutés, et un minimum de 12 appareils supplémentaires devraient être soumis au programme d'ici la fin de 2019.
  • Le centre de maintenance, de réparation et de révision situé à Halifax est devenu un établissement de service agréé pour Bombardier Avions commerciaux.
  • Des contrats de maintenance pour des tiers ont été exécutés et le nombre de lignes de révision générale à l'installation de Halifax est passé de trois à cinq lignes.
  • Un certificat de type supplémentaire a été mis au point et deux anciens appareils Dash 8‑100 de Jazz ont été convertis en avions‑cargos et loués à un tiers. Il s'agissait de la première conversion de ce genre pour un Dash 8‑100.
  • Sept appareils ont été désassemblés pour soutenir la forte demande du marché pour les ventes de pièces.
  • Des contrats de maintenance et d'ingénierie ont permis au groupe de sociétés Chorus de démontrer ses grandes capacités techniques. Ces contrats portaient entre autres sur l'installation de systèmes de divertissement de bord et de services Internet sans fil GOGO, sur la reconfiguration des sièges d'appareils CRJ705 et Q400 et sur le réaménagement intérieur de certains appareils.

Régime de réinvestissement des dividendes (« RRD »)

À compter du 1er février 2018, Chorus a mis en œuvre un RRD qui lui permet d'offrir une réduction pouvant aller jusqu'à 5 % du cours moyen des actions achetées aux termes du RRD. À l'heure actuelle, Chorus offre une réduction de 4 %. Des renseignements détaillés se trouvent au http://fr.chorusaviation.ca/regime-de-reinvestissement-des-dividendes.

Le RRD offre aux actionnaires qui résident au Canada la possibilité d'acheter des actions additionnelles de Chorus au moyen des dividendes en espèces versés sur les actions admissibles au RRD. Les actions achetées aux termes du RRD sont toutes des actions nouvellement émises de la société, et le produit que reçoit Chorus est affecté aux besoins généraux de la société. La réduction actuelle de 4 %, la facilité qu'offre le réinvestissement automatique, les économies découlant de l'absence de courtages ou d'autres frais de service pour les actions achetées aux termes du RRD et la possibilité d'acquérir des fractions d'actions sont quelques-uns des avantages que présente la participation au RRD.

RÉSULTATS ANNUELS DE 2017
Comparaison des résultats financiers de l'exercice clos en 2017 par rapport à ceux de l'exercice clos en 2016

Pour l'exercice clos le 31 décembre 2017, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 285,6 millions de dollars, comparativement aux 248,1 millions de dollars inscrits en 2016, ce qui représente une hausse de 37,5 millions de dollars, soit 15,1 %.

La hausse de 37,5 millions de dollars du BAIIA ajusté était principalement attribuable à ce qui suit :

  • une hausse de 26,0 millions de dollars attribuable à une augmentation de la marge principalement attribuée aux activités de location d'appareils non assujettis au CAC ainsi qu'aux activités de maintenance, de réparation et de révision;
  • une augmentation de 16,9 millions de dollars des activités de location d'appareils aux termes du CAC;
  • une diminution des charges opérationnelles attribuable à une augmentation de 3,7 millions de dollars des coûts de main d'œuvre et de maintenance capitalisés liés aux appareils détenus en propriété dans le cadre de travaux de révision et de maintenance importants;
  • l'absence des coûts de 1,7 million de dollars associés à la phase de transition du parc aérien qui ont été engagés en 2016.

Ces hausses ont été partiellement annulées par :

  • une baisse de 6,4 millions de dollars des produits tirés des incitatifs liés au rendement aux termes du CAC;
  • une augmentation de 2,5 millions de dollars des charges liées à la rémunération fondée sur des actions;
  • une augmentation de 1,9 million de dollars des autres charges.

Le résultat net ajusté s'est établi à 114,5 millions de dollars pour l'exercice, ce qui représente une hausse de 12,5 millions de dollars, soit 12,2 %, par rapport à 2016. Cette variation résulte de la hausse de 37,5 millions de dollars du BAIIA ajusté auparavant décrite, de la diminution de 16,3 millions de dollars des impôts sur le résultat et d'une diminution d'un exercice à l'autre de 2,0 millions de dollars en pertes de change liées au fonds de roulement, qui ont été annulées en partie par ce qui suit :

  • une charge d'intérêt de 21,4 millions de dollars sur les titres de créance liés aux appareils additionnels et les unités convertibles;
  • une dépréciation additionnelle de 21,9 millions de dollars liée principalement aux nouveaux appareils.

Le résultat net s'est établi à 166,3 millions de dollars pour l'exercice, ce qui représente une augmentation de 54,6 millions de dollars, soit 48,8 % par rapport à l'exercice 2016. Cette augmentation était principalement attribuable à la hausse auparavant indiquée de 12,5 millions de dollars du résultat net ajusté majorée de ce qui suit :

  • une augmentation de 35,9 millions de dollars des gains de change non réalisés sur la dette à long terme;
  • l'absence de primes de signature en 2017, comparativement à des primes de signature de 5,5 millions de dollars au cours de l'exercice 2016;
  • l'absence de frais de consultation stratégique en 2017, comparativement à des frais de consultation stratégique de 3,7 millions de dollars au cours de l'exercice 2016;
  • des gains de change de 1,6 million de dollars sur les liquidités en dollars américains déposées aux fins d'investissement dans les activités de location d'appareils régionaux.

Cette augmentation a été annulée en partie par la hausse de 4,6 millions de dollars des coûts liés au programme de départ des employés en 2017 par rapport à 2016.

QUATRIÈME TRIMESTRE DE 2017

Comparaison des résultats financiers du quatrième trimestre de 2017 par rapport à ceux du quatrième trimestre de 2016

Au quatrième trimestre de 2017, Chorus a déclaré un BAIIA ajusté de 82,6 millions de dollars, comparativement aux 69,3 millions de dollars inscrits en 2016, ce qui représente une hausse de 13,2 millions de dollars, soit 19,0 %.

La hausse de 13,2 millions de dollars du BAIIA ajusté était principalement attribuable à ce qui suit :

  • une augmentation de 10,3 millions de dollars principalement attribuable à une augmentation de la marge attribuée principalement aux activités de location d'appareils non assujettis au CAC ainsi qu'aux activités de maintenance, de réparation et de révision;
  • une augmentation de 2,7 millions de dollars des activités de location d'appareils aux termes du CAC;
  • l'absence des coûts de 1,7 million de dollars associés à la phase de transition du parc aérien qui ont été engagés en 2016;
  • une diminution des charges opérationnelles attribuable à une augmentation de 2,6 millions de dollars des coûts de main d'œuvre et de maintenance capitalisés liés aux appareils détenus en propriété dans le cadre de travaux de révision et de maintenance importants.

Ces hausses ont été partiellement annulées par ce qui suit :

  • une baisse de 0,8 million de dollars des produits tirés des incitatifs liés au rendement aux termes du CAC;
  • une hausse de 3,3 millions de dollars des autres charges.

Le résultat net ajusté s'est établi à 23,4 millions de dollars pour le trimestre, ce qui représente une baisse de 7,8 millions de dollars, soit 25,1 %, par rapport au quatrième trimestre de 2016. Cette variation résultait de la hausse de 13,2 millions de dollars du BAIIA ajusté auparavant décrite, qui a été annulée en partie par ce qui suit :

  • une charge d'intérêt de 7,2 millions de dollars sur les titres de créance liés aux appareils additionnels et les unités convertibles;
  • une hausse de 1,3 million de dollars des impôts sur le résultat;
  • une dépréciation additionnelle de 9,9 millions de dollars liée principalement aux nouveaux appareils;
  • une hausse de 2,6 millions de dollars des pertes de change liées au fonds de roulement.

Le résultat net s'est établi à 19,7 millions de dollars pour le trimestre, ce qui représente une hausse de 7,1 millions de dollars par rapport au quatrième trimestre de 2016. Cette augmentation était principalement attribuable à la réduction de 10,2 millions de dollars des pertes de change non réalisées sur la dette à long terme, à une diminution de 1,0 million de dollars des coûts liés au programme de départ des employés et à l'absence des frais de consultation stratégique de 3,7 millions de dollars engagés en 2016, qui ont été annulées par la baisse indiquée ci-dessus de 7,8 millions de dollars du résultat net ajusté.

PERSPECTIVES POUR 2018

(Se reporter à la mise en garde concernant l'information prospective ci‑après.)

Chorus prévoit continuer de faire croître son entreprise de location d'appareils régionaux par l'intermédiaire de Chorus Aviation Capital en affectant le produit réuni dans le cadre du placement privé de titres d'emprunt convertibles à l'acquisition d'appareils destinés à être loués à des exploitants d'appareils régionaux. Chorus Aviation Capital a jusqu'à maintenant investi environ 70 % de ces capitaux et prévoit affecter le solde d'ici la mi‑2018, accroissant l'effet de levier de ce solde en contractant des dettes supplémentaires selon un ratio variant entre 3:1 et 4:1, en vue d'acquérir des appareils régionaux neufs ou en milieu de vie pour les louer. Chorus évalue actuellement les financements futurs qu'elle pourrait obtenir pour soutenir la croissance de son entreprise de location.

Selon l'horaire de l'hiver 2017-2018, celui de l'été 2018 et les hypothèses de planification mises à jour d'Air Canada, on prévoit que le nombre d'heures cale à cale facturables aux termes du CAC pour 2018 se situera entre 350 000 et 375 000, sur la base de 116 appareils visés au 31 décembre 2018. Le nombre réel d'heures cale à cale facturables pour 2018 pourrait varier de la fourchette prévue en raison d'un nombre de facteurs (se reporter à la rubrique 9 - Facteurs de risque). La transition du parc visé par le CAC à de plus gros appareils fera croître d'environ 3 % les sièges‑milles offerts au cours de l'exercice 2018 par rapport à l'exercice 2017.

Nous prévoyons qu'en 2018, les dépenses en immobilisations, à l'exclusion des dépenses affectées à l'acquisition d'appareils et au PEP, mais y compris les importants travaux de maintenance et de révision capitalisés, se situeront entre 44,0 millions de dollars et 50,0 millions de dollars.

Conférence téléphonique et diffusion Web audio à l'intention des investisseurs

Chorus tiendra une conférence téléphonique à 9 h 30, heure de l'Est, le jeudi 15 février 2018, afin d'analyser les résultats financiers du quatrième trimestre et de la clôture de l'exercice. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231‑8191. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio à l'adresse :
http://event.on24.com/r.htm?e=1585013&s=1&k=2F12B6685BDB7E60D6E45BA0B1A60A2D

Il s'agit d'une diffusion Web en mode audio seulement. Le lecteur Media Player ou Real Player est nécessaire pour écouter la diffusion audio; veuillez donc le télécharger bien avant la conférence.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site Web de Chorus, à l'adresse www.chorusaviation.ca, sous Rapports > Présentations de la haute direction. On pourra également l'écouter en différé jusqu'à minuit, heure de l'Est, le 22 février 2018, en composant le 1 855 859‑2056 (sans frais), et en entrant le code d'accès 8382614#.

1)MESURES FINANCIÈRES NON CONFORMES AUX PCGR

Le présent communiqué présente plusieurs mesures non conformes aux PCGR qui complètent l'analyse des résultats de Chorus. Ces mesures sont fournies pour permettre au lecteur d'approfondir sa compréhension de nos résultats financiers courants. Elles sont fournies également pour permettre aux investisseurs et à la direction d'évaluer autrement nos résultats opérationnels, soit d'une manière qui met en lumière le rendement de nos activités poursuivies, et pour leur donner une base de comparaison cohérente entre les diverses périodes. Les mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas des mesures reconnues aux termes des PCGR et, par conséquent, elles ne sont probablement pas comparables à des mesures similaires présentées par d'autres sociétés. Un rapprochement de ces mesures non conformes aux PCGR et des mesures conformes aux PCGR qui s'y rapprochent le plus est présenté dans le rapport de gestion daté du 14 février 2018 (le « rapport de gestion »).

BAIIA et BAIIA ajusté

Le BAIIA se définit comme le bénéfice avant intérêt net, dépenses, impôts et amortissement et est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est couramment utilisée par des sociétés du secteur de l'aviation en guise de mesure du rendement. Le BAIIA ajusté (le BAIIA avant les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés, les frais de consultation stratégique et les autres éléments comme les gains ou pertes de change) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est utilisée par Chorus en guise de mesure financière supplémentaire du rendement opérationnel. La direction est d'avis que le BAIIA ajusté aide les investisseurs à comparer les résultats de Chorus, car il exclut des éléments qui, d'après la direction, ne sont pas récurrents à long terme (comme les primes de signature, les coûts liés aux programmes de départ des employés et les frais de consultation stratégique), ainsi que des éléments hors caisse comme les gains et les pertes de change.

Durant le premier trimestre de 2017, Chorus a modifié sa définition de BAIIA ajusté afin d'y inclure les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés et les frais de consultation stratégique afin de faciliter la transparence et la comparabilité étant donné que ces éléments peuvent fluctuer d'une période à l'autre. Le BAIIA ajusté ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d'autres entrées et sorties de fonds, qui figurent dans l'état des flux de trésorerie faisant partie des états financiers de Chorus.

Résultat net ajusté

Le résultat net ajusté et le résultat net ajusté par action sont utilisés par Chorus pour évaluer le rendement sans les effets des gains ou des pertes de change non réalisés sur la dette à long terme et les contrats de location‑financement liés aux appareils, des gains ou pertes de change sur les liquidités déposées aux fins d'investissement dans les activités de location d'appareils régionaux, des primes de signature, des coûts liés au programme de départ des employés et des frais de consultation stratégique. Chorus gère son exposition au risque de change lié aux titres de créance à long terme par la facturation des paiements de location connexes prévus par le CAC dans la monnaie sous-jacente (dollar américain) au titre de créance lié aux appareils. Ces éléments sont exclus puisqu'ils ont une incidence sur la comparaison possible entre nos résultats financiers, d'une période à l'autre, et pourraient déformer l'analyse des tendances dans le rendement de l'entreprise. L'exclusion de ces éléments ne suppose pas qu'ils ne soient pas récurrents en raison de la fluctuation permanente du taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain. Durant le premier trimestre de 2017, Chorus a modifié sa définition de résultat net ajusté afin d'en exclure les primes de signature, les coûts liés au programme de départ des employés et les frais de consultation stratégique afin de faciliter la transparence et la comparabilité étant donné que ces éléments peuvent fluctuer d'une période à l'autre. En outre, Chorus a modifié sa définition de résultat net ajusté afin d'en exclure les gains ou les pertes de change sur les liquidités en dollars américains déposées aux fins d'investissement dans les activités de location d'appareils régionaux. Cet élément est exclu puisqu'il a trait à un gain de change réalisé ou à une perte de change subie sur le produit tiré des unités convertibles qui ont été converties en dollars américains et qu'il sera affecté aux investissements à long terme et principalement aux actifs libellés en dollars américains, qui devraient produire un résultat au fil du temps.

Mesures financières variées

 

Sommaire annuel


Exercice clos les 31 décembre

(exprimés en milliers de dollars canadiens)

2017

$

2016

$

Variation

$

Variation

%






Produits opérationnels

1 355 141

1 276 854

78 287

6,1

Charges opérationnelles

1 183 448

1 125 376

58 072

5,2

Résultat opérationnel

171 693

151 478

20 215

13,3

Résultat non opérationnel (charges non opérationnelles)

10 937

(7 051)

17 988

(255,1)

Résultat avant impôts

182 630

144 427

38 203

26,5

Charge d'impôt

(16 283)

(32 661)

16 378

(50,1)

Résultat net

166 347

111 766

54 581

48,8




Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le résultat net ajusté1)




Gain de change non réalisé

(60 868)

(25 015)

(35 853)

143,3


Gain de change réalisé sur les liquidités détenues aux fins de dépôt

(1 646)

--

(1 646)

100,0


Frais de consultation stratégique

--

3 786

(3 786)

(100,0)


Programme de départ des employés

10 622

5 962

4 660

78,2


Primes de signature

--

5 500

(5 500)

100,0


(51 892)

(9 767)

(42 125)

431,3

Résultat net ajusté2)

114 455

101 999

12 456

12,2




Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le BAIIA ajusté1)




Charge d'intérêt nette

43 511

22 089

21 422

97,0


Charge d'impôt

16 283

32 661

(16 378)

(50,1)


Dépréciation et amortissement

103 244

81 334

21 910

26,9


Perte de change

8 628

10 684

(2 056)

(19,2)


Perte (profit) à la cession d'immobilisations corporelles

125

(394)

519

(131,7)


Autres éléments

(687)

(313)

(374)

119,5


171 104

146 061

25 043

17,1

BAIIA ajusté2)

285 559

248 060

37 499

15,1



1)

Ces éléments sont exclus, car ils nuisent à la comparabilité de nos résultats financiers d'une période à l'autre et pourraient fausser l'analyse des tendances dans les résultats.

2)

Il s'agit d'une mesure non conforme aux PCGR.

 

Sommaire du quatrième trimestre


Périodes de trois mois closes les 31 décembre

(exprimés en milliers de dollars canadiens)

2017

$

2016

$

Variation

$

Variation

%






Produits opérationnels

356 557

315 103

41 454

13,2

Charges opérationnelles

306 755

273 363

33 392

12,2

Résultat opérationnel

49 802

41 740

8 062

19,3

Charges non opérationnelles

(21 240)

(21 532)

292

(1,4)

Résultat avant impôts

28 562

20 208

8 354

41,3

Charge d'impôt

(8 818)

(7 552)

(1 266)

16,8

Résultat net

19 744

12 656

7 088

56,0




Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir le résultat net ajusté1)




Perte de change non réalisée

2 358

12 510

(10 152)

(81,2)


Frais de consultation stratégique

--

3 786

(3 786)

(100,0)


Programme de départ des employés

1 257

2 235

(978)

(43,8)


3 615

18 531

(14 916)

(80,5)

Résultat net ajusté2)

23 359

31 187

(7 828)

(25,1)




Ajouter (déduire) les éléments suivants pour obtenir
le BAIIA ajusté1)




Charge d'intérêt nette

13 341

6 099

7 242

118,7


Charge d'impôt

8 818

7 552

1 266

16,8


Dépréciation et amortissement

31 497

21 587

9 910

45,9


Perte de change

5 600

2 939

2 661

90,5


Profit à la cession d'immobilisations corporelles

(59)

(16)

(43)

268,8


59 197

38 161

21 036

55,1

BAIIA ajusté2)

82 556

69 348

13 208

19,0



1)

Ces éléments sont exclus, car ils nuisent à la comparabilité de nos résultats financiers d'une période à l'autre et pourraient fausser l'analyse des tendances dans les résultats.

2)

Il s'agit d'une mesure non conforme aux PCGR.

 

Information prospective

Le présent communiqué doit être lu parallèlement aux états financiers consolidés audités de Chorus pour les exercices clos les 31 décembre 2017 et 31 décembre 2016 ainsi qu'au rapport de gestion daté du 14 février 2018; ces documents ont été déposés auprès des Autorités canadiennes en valeurs mobilières (on peut les consulter à l'adresse www.sedar.com).

Le présent communiqué renferme de l'« information prospective » au sens de la législation canadienne en valeurs mobilières applicable. On repérera l'information prospective à l'emploi de termes ou d'expressions comme « prévoit », « croit », « pourrait », « estime », « s'attend à », « a l'intention de », « peut », « planifie », « prédit », « projette », « devrait » et « suppose » ou de termes ou expressions similaires, y compris d'hypothèses. Cette information peut, entre autres, porter sur des observations concernant des stratégies, des attentes, des activités planifiées ou des mesures futures. Vous trouverez des exemples d'information prospective à la rubrique « Perspectives pour 2018 » du présent communiqué ainsi que dans l'exposé des attentes de Chorus à l'égard des possibilités commerciales de Chorus Aviation Capital.

L'information prospective concerne des analyses et d'autres informations qui sont fondées sur des prévisions de résultats futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis dans l'immédiat et d'autres événements incertains. Par nature, l'information prospective repose sur des hypothèses, dont celles qui sont décrites ci‑dessous, et elle comporte des risques et incertitudes importants. Aucune prévision ou projection n'est donc entièrement fiable en raison, notamment, des circonstances externes, de l'évolution des conditions du marché et de l'incertitude générale qui caractérise le secteur. Cette information met en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire en sorte que les résultats, le rendement ou les réalisations réels diffèrent sensiblement de ceux qui sont exprimés dans l'information prospective. Les résultats indiqués dans l'information prospective pourraient différer sensiblement des résultats réels pour un certain nombre de raisons, notamment les risques liés à la dépendance économique de Chorus envers Air Canada et à sa relation avec celle‑ci, les risques liés au secteur du transport aérien (y compris les activités aériennes internationales dans les marchés émergents et les zones d'agitation politique), à la location d'appareils (y compris la situation financière des preneurs à bail, la disponibilité des appareils, l'accès aux capitaux, la fluctuation de la valeur du marché des appareils et les risques afférents à la concurrence et à la situation politique), au non‑respect par Chorus ou toute autre partie des conditions suspensives à la clôture des opérations prévues, aux prix de l'énergie, aux conditions du secteur, au marché, au crédit et à l'économie en général (y compris un repli économique sévère et prolongé qui pourrait entraîner une réduction des paiements aux termes du CAC), à la concurrence accrue touchant Chorus et/ou Air Canada, aux questions et aux coûts d'assurances, aux questions et aux coûts d'approvisionnement, aux conflits armés, aux attentats terroristes, aux incidents avec les appareils et aux accidents d'appareils, à la fraude, aux attaques à la cybersécurité et à d'autres actes criminels par des parties internes ou externes, aux épidémies, aux facteurs environnementaux ou aux catastrophes naturelles, aux fluctuations de la demande attribuables au caractère saisonnier des activités de Chorus ou à la conjoncture économique, à la capacité de réduire les charges opérationnelles et les effectifs, à la capacité de Chorus d'obtenir du financement, à la capacité de Chorus d'embaucher et de maintenir en poste les employés talentueux dont elle a besoin pour ses activités actuelles et sa croissance future; à la capacité de Chorus de demeurer en règle aux termes du CAC et de renouveler ou de remplacer le CAC ou d'autres contrats importants, aux relations de travail, aux négociations collectives ou aux conflits de travail, aux enjeux en matière de retraite et à la charge de retraite, aux taux de change et d'intérêt, à l'effet de levier de la dette, aux clauses liées aux engagements de ne pas faire dans les facilités de prêt, à l'incertitude entourant les paiements de dividendes, à la gestion de la croissance, aux modifications législatives, aux faits nouveaux ou aux procédures réglementaires défavorables dans les pays où Chorus et ses filiales exercent ou exerceront des activités, de même qu'aux litiges ou aux poursuites en instance ou futurs engagés par des tiers. Pour un exposé détaillé des risques, se reporter à la notice annuelle de 2017 datée du 14 février 2018. Les énoncés contenant de l'information prospective et figurant dans le présent document représentent les attentes de Chorus en date du 15 février 2018 et pourraient changer après cette date. Chorus décline toutefois toute intention ou obligation d'actualiser ou de modifier cette information prospective à la lumière de nouveaux éléments d'information, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

À propos de Chorus

Chorus, dont le siège social est établi à Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été constituée en société le 27 septembre 2010. Sa vision est d'offrir l'aviation régionale au monde entier. Depuis 2009, Chorus loue ses appareils régionaux en vue de leur exploitation par Jazz sous la marque Air Canada Express. Elle a constitué Chorus Aviation Capital Corp., entreprise destinée à devenir l'un des fournisseurs de contrats de location d'appareils régionaux et de services de soutien les plus importants du monde entier. Chorus est aussi propriétaire de Jazz Aviation et de Voyageur Aviation, sociétés qui exercent leurs activités de manière sûre et dynamique depuis longtemps et qui sont reconnues pour l'excellence de leur service à la clientèle dans le domaine des vols à contrat, de l'ingénierie, de la gestion des parcs aériens et des activités de maintenance, de réparation et de révision d'appareils. Les actions à droit de vote variable de catégorie A et de catégorie B de Chorus sont négociées à la Bourse de Toronto sous le symbole « CHR ». www.chorusaviation.ca

 

SOURCE Chorus Aviation Inc.

Pour plus de renseignements: Relations avec les médias pour Chorus : Manon Stuart, Halifax (Nouvelle-Écosse), 902 873-5054, mstuart@chorusaviation.ca; Debra Williams, Toronto (Ontario), 905 671-7769, dwilliams@chorusaviation.ca; Relations avec les analystes : Nathalie Megann, Halifax (Nouvelle-Écosse), 902 873-5094, nmegann@chorusaviation.ca


print email rss
Personnes-ressources
Chorus Aviation Inc.               Agent des transferts
3 Spectacle Lake Drive       Nathalie Megann       AST Trust Company (Canada)
Dartmouth (N.-É.) B3B 1W8      
vice-présidente – Relations avec les investisseurs et Affaires de l’entreprise
      PO Box 2082, Station C
(902) 873-5000       (902) 873-5094       Halifax (N.-É.) B3J 3B7
investorsinfo@chorusaviation.ca       nmegann@chorusaviation.ca       1-800-387-0825
                inquiries@astfinancial.com 
© Copyright 2018 Chorus Aviation